L’avenir gronde sous nos doigts

Ne pas croire que parce qu’on ne publie plus rien sur les réseaux sociaux ou sur les blogs, on ne vit voyage plus. Au contraire.

On voyage. Et on fait un enfant. On renonce au Pamir (encore une fois) parce que l’aventurière enceinte est – un peu – moins téméraire.

Avant l’enfant, le Burkina Faso. Dix ans après le Niger, je retrouve intactes les sensations : l’odeur suave de l’Afrique, les routes de poussière, la chaleur des sourires plus encore que celle de l’air, l’énergie du désespoir aussi.

Le ventre rebondi, on embarque sur un voilier et on redescend entre amis la mer Adriatique. L’occasion de poser le pied au Monténégro, en Albanie. Contrées inconnues et qui donnent envie d’y retourner. A Durrës on se fabrique des souvenirs dans un port de commerce. On s’arrête une nuit dans un mouillage grec où l’on ne parle pas de la crise, c’est la finale de la coupe du monde et on mange de la moussaka en riant. La météo marine italienne annonce chaque jour « aviso de burrasca » alors on ne traîne pas. On navigue de Charybde en Scylla, on découvre Messine, on se prend pour Ulysse et, sains et saufs, on s’arrête un instant sur les îles éoliennes. A l’aube, on gravit le Stromboli menaçant. Car on pense encore ingénument que toute montagne, fut-elle un volcan, est bonne à gravir. L’Europe est merveilleuse et dans mon ventre le bébé bouge pour la première fois. On est au pied de l’Etna et l’avenir gronde sous nos doigts.

Plus tard, à Mexico, on rit en envisageant d’appeler Diego ce bébé vagabond.

L’enfant paraît un matin de décembre en rendant le monde plus désirable encore. Balthazar est un mage ; les mages sont voyageurs ; nous voyagerons.

Photo : Refuge de l’Oule, massif de Belledonne, août 2015.

Publicités

Une réflexion sur “L’avenir gronde sous nos doigts

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s